Phytolia, retour à la page d'accueil
 Vous êtes ici : Accueil > Les enjeux de la filière > Structuration de la filière

Structuration de la filière Plantes Santé Beauté Bien Etre

Flux RSSImprimer la page

Phytolia, reconnue comme association interprofessionnelle nationale

Phytolia est aujourd’hui considérée comme une association interprofessionnelle nationale.

Régulièrement consultée dans le cadre d’élaboration de politiques publiques, elle est un partenaire reconnu et écouté. Au travers de ses adhérents, elle représente l’ensemble des acteurs de la chaîne d’élaboration de produit de santé, beauté, bien-être : producteurs, extracteurs, fabricants et distributeurs, organismes techniques et de recherche & développement...

Lors des états généraux de l’alimentation, le président de la République a indiqué que seules les filières agricoles disposant d’un plan filière porté par les interprofessions, seront accompagnées et soutenues financièrement. En l’absence d’une interprofession couvrant l’ensemble de la filière, c’est PPAM de France qui a construit et rédigé le plan filière PPAM. L’une des actions de ce plan, porte notamment sur « gouvernance et fonctionnement de la filière ».

Dans ce contexte de demande politique, Phytolia a souhaité engager une étude pour analyser, comprendre et appuyer la construction d'une interprofession pouvant regrouper l'ensemble des acteurs de la filière PPAM.

Cette étude permet à Phytolia d'apporter une contribution constructive à la mise en place éventuelle d'une interprofession de la filière PPAM et d'exprimer le positionnement de ses membres.

L’expression de ce positionnement est, avant tout, une ouverture au dialogue dans un esprit de construction au service de l’intérêt commun de tous les acteurs de la filière.

La démarche est faite en lien et en concertation avec l’ensemble des acteurs de la filière dont, en particulier PPAM de France, le Cpparm (Comité des plantes à parfum aromatiques et médicinales) et le CIHEF (Comité interprofessionnel des huiles essentielles françaises) pour l’amont et les syndicats aval de la filière. Elle a été financée par FranceAgrimer. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à revenir vers nous.